Comment procéder à une recherche de fuite par gaz traceur

Comment procéder à une recherche de fuite par gaz traceur

par

Comment procéder à une recherche de fuite ?

Méthodologie et procédure par gaz traceur

 

 

Définition et explications :

-Commençons tout d’abord par comprendre comment on procède à une recherche de fuite par le biais de la méthode par gaz traceur.

En effet, nous introduisons un gaz spécifique pour effectuer la recherche de fuite en question, il s’agit principalement d’un mélange d’azote et d’hydrogène dans une canalisation, puis avec un détecteur de gaz, il nous suffit d’attendre et de détecter les résurgences qui en ressortent au niveau du sol.

 procédure par gaz traceur

Gaz traceur: Pourquoi utilise-t-on cette méthode ?

-La méthode par gaz traceur est utilisée généralement quand les méthodes acoustiques atteignent leurs limites :

·Fuite noyée

·Manque de points d’écoutes

·Réseaux non-conducteurs

 

Ou bien quand il existe un mélange de matériaux dont les longueurs sont inconnues, la recherche de fuite par la méthode au gaz traceur reste très souvent la dernière solution.

 

Quels sont les prérequis à cette méthode ?

-Afin que l’opération de la méthode par gaz traceur soit réalisable, il est obligatoire de faire préalablement les travaux suivant sur la canalisation :

 

·Effectuer une isolation à l’aide de plaques pleines.

·Effectuer une isolation à l’aide de vannes étanches.

·Se munir d’un point d’injection muni d’un raccord type « tête de chat »

 

En revanche, si votre canalisation se retrouve sous une couche terrestre imperméable, le sol devra être obligatoirement être percé en amont (diamètre de 15 mm) environ tous les 2 mètres de manière à atteindre la couche perméable afin de faciliter la résurgence du gaz en question.

Quoi qu’il en soit, cette opération n’est pas une obligatoire dans le cadre ou le sol est déjà perméable.

 

Comment se déroule-t-elle ?

-La recherche se déroule par premièrement la mise sous pression du gaz dans la canalisation en question. Ensuite, nous procédons à un passage à l’aplomb afin de pouvoir détecter la présence de résurgences.

 

Néanmoins, en fonction de la concentration d’hydrogène dans la zone de résurgence, nous détectons les particules d’hydrogène et la fuite se voit donc localisée.

 

Qu’utilise-t-on comme matériel ?

-Nous utilisons un gaz traceur, cela ne vous dit peut-être pas grand-chose de nom, mais ne vous en faites pas, pour vous expliquer plus simplement, le GASENA 5 H2 est un dispositif développé et conçu spécialement pour la détection de fuite par gaz traceur.

 

Note : (nous rappelons que le gaz traceur est un mélange d’azote et d’hydrogène.)

 

Il réagit instantanément à la moindre quantité d’hydrogène détecté (0 – 3000 ppm).

Il faut savoir tout de même que ce gaz ne présente que de très faible interférences avec les autres gaz inflammables connus.

 

Nous pouvons donc en conclure que le dispositif utilisé est un avantage considérable pour la détection de fuite par gaz traceur, car il minimise les risques d’erreurs d’interprétation causées par les émissions de la circulation, des décharges et autres.

AGM TEC - 05 61 42 90 63

 

Tags : méthodologie et procédure par gaz traceur, gaz traceur, gaztraceur,